La maladie au prisme du genre — AAC

Lucile Girard, Maud Navarre et Georges Ubbiali, membre du Centre Georges Chevrier, ont lancé un Appel à communication dans le cadre de la journée d’étude qu’elles organisent sur « la maladie au prisme du genre ». Cet appel se structure autour de deux axes: 1) le rapport aux maladies ; 2) l’effet du genre sur la relation de soin.

L’AAC est ouvert jusqu’au 15 octobre et les propositions ne devront pas dépasser 1 page. Elles seront accompagnées d’une courte présentations des auteurs. Les auteurs dont la communication aura été retenue devront ensuite envoyer un texte de 35 000 signes environ avant le 15 mars 2020. Les organisatrices prévoient de faire suivre la journée d’étude d’une publication.

Pour plus d’information sur le contenu de l’AAC et la procédure de soumission, voici l’appel au format pdf: AAC_JE_Maladie_Genre

Publicités

Pour une sociologie publique de l’hôpital — AAC repoussé au 15 septembre

Déborah Ridel (CLERSE, Université de Lille) et Fanny Vincent (CREAPT, CEET-CNAM) organisent une journée d’étude le 7 novembre à Paris intitulée Pour une sociologie publique de l’hôpital : travail, mobilisations et construction des savoirs. L’appel à communication, que vous trouverez ici, a été repoussé à ce dimanche 15 septembre.

Par les axes qu’elle souhaite explorer, cette journée d’étude souhaite engager “une entreprise de traduction en sens inverse” des termes scientifiques en sens commun, “en restituant la connaissance à [celles et] ceux dont elle provient, en établissant des problèmes publics à partir des problèmes privés” (Burawoy, 2009). Plus largement, elle invite à réfléchir à la production des savoirs scientifiques et à la diffusion de ceux-ci(Bourdieu, 1998) dans un contexte où la sociologie fait l’objet d’entreprises de dépolitisation croissantes (Lahire, 2016 ; et dans un autre registre : Bronner et Géhin, 2017). De ce fait, elle entend contribuer, à l’échelle de l’hôpital, à la régénération de “la fibre morale de la sociologie” qu’appelait de ses vœux Michael Burawoy (Burawoy, 2009).

AAC Journée d’Études Internationale « Santé des Populations Vulnérables »

Les doctorant·e·s de l’Institut de Démographie de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne organisent une journée d’études internationale sur la « santé des populations vulnérables » découpée en trois axes principaux :
  1. Parcours migratoires et accès aux soins
  2. Santé sexuelle et reproductive, genre et agency
  3. Les aléas climatiques et les crises sanitaires
Cette journée aura lieu le 4 Novembre 2019 au Panthéon-Sorbonne. Vous trouverez ici le détail de l’appel à communications.
Les propositions de communication sont à envoyer au plus tard le 15 mai 2019 à l’adresse signalée.

Le Futur du Travail – Congrès de la Société Suisse de Sociologie, 10-12 septembre 2019

Peu après le congrès de l’AFS, celui de la Société suisse de sociologie aura lieu du 10 au 12 septembre 2019 à l’université de Neuchâtel. Le congrès a pour thème le « Futur du travail ».

Il nous a été signalé que plusieurs Appels à communication concernaient des thématiques liées à la santé et à la médecine, en particulier le workshop 20 « Les mutations du travail dans le champ de la santé ». Pour plus d’information, vous trouverez  ces AAC (en anglais) à cette adresse.

Le volume des résumé est de 2000 caractères (espaces comprises). Nous attirons votre attention sur le fait que vous avez jusqu’au 20 avril 2019 pour envoyer votre soumission aux responsables des sessions (les contacts sont précises dans l’AAC).

Le site internet de l’Institut de sociologie de l’université de Neuchâtel

 

« Inégalités dans la vieillesse et les vieillissements » – Appel à article Gérontologie et société

La revue Gérontologie et société a publié un appel à article pour le no 162 coordonné par Roméo Fontaine et Sophie Pennec de l’Ined. Nous nous permettons de reproduire le résumé de l’appel.

« L’objectif de cet appel à articles porté par la revue Gérontologie et société est triple.
Il vise tout d’abord à définir et documenter les inégalités dans la vieillesse et le vieillissement, leurs origines, leurs spécificités éventuelles et leurs implications : inégalités socioéconomiques, inégalités sociales de santé, inégalités de santé, de mortalité, d’accès aux soins médicaux et médico-sociaux, inégalités en termes de réseau familial et social, inégalités de genre, inégalités dans l’exercice de la citoyenneté, inégalités dans la participation sociale, inégalités territoriales ou sur toute autre dimension susceptible d’impacter les conditions de vie durant la vieillesse. Les inégalités entre les âges et les générations ont fait l’objet de nombreux travaux et discussions sur les manières de les définir et de les mesurer. Ce numéro propose de réinterroger ces analyses à partir de questionnements centrés sur le vieillissement et la vieillesse.
Il s’agit ensuite d’interroger les caractéristiques de notre modèle de protection sociale et sa propension à créer, ou au contraire, à réduire les inégalités au grand âge, que ce soit dans l’accès aux solidarités publiques, dans l’accès aux soins et plus généralement dans la préservation de l’autonomie et du libre choix. Les enjeux concernent aussi bien les politiques ciblées et sectorisées, comme celles concernant l’aide aux personnes âgées en perte d’autonomie, que les politiques plus transversales concernant par exemple l’habitat, les transports, la participation citoyenne ou les services de santé.
Enfin, ce numéro cible les actions et démarches qui visent à réduire les inégalités sociales. Ces actions en faveur de plus de justice sociale entre les âges et les générations peuvent être portées par les pouvoirs publics à l’échelle nationale mais aussi par des acteurs locaux, associations, instances municipales, etc. »

Vous trouverez l’appel à articles et la note aux auteurs en pièces jointes.
L’appel à articles et toutes les informations sur Gérontologie et société sont également disponibles sur le site de la revue : http://www.statistiques-recherches.cnav.fr/prochains-themes-de-gerontologie-et-societe.html.

Les propositions d’articles (40 000 signes maximum) sont attendues au plus tard le 3 juin 2019.
Elles sont à adresser à cnavgerontologieetsociete@cnav.fr