l’INCa finance des thèses sur le cancer

L’Institut national du cancer » a publié un appel à candidature pour le financement de quatre allocations doctorales en science humaines et sociales, épidémiologie et santé publique. L’appel à candidature précise que :

« Les projets proposés dans le cadre de cet appel pourront […] porter sur l’ensemble des enjeux attachés à la lutte contre les cancers, sur l’ensemble du continuum (recherche, prévention, dépistage, soins) et intégrer des approches comparatives avec ou sans cotutelles. En revanche, les projets menés en totalité à l’étranger et/ou n’entraînant pas de retombée pour la santé dans le champ du cancer en France ne seront pas éligibles. »

La date limite de soumission et d’envoi des dossiers est fixée au 29 mars 2018 (minuit).

À titre indicatif, et sans que cette liste ne constitue une limitation aux thèmes susceptibles d’être pris en compte, ils pourront concerner :

    • les trajectoires de soins des patients, le vécu des patients et des proches, l’acceptabilité des traitements et l’adhésion thérapeutique ;
    • les modalités, individuelles et collectives, de prise en charge – des pratiques de prévention aux interventions cliniques, thérapeutiques et palliatives – et leurs liens aux innovations comme, par exemple, les thérapies ciblées, la médecine de précision, les objets connectés et l’intelligence artificielle ;
    • les dispositifs organisationnels/institutionnels et les relations entre les divers acteurs de la cancérologie, y compris l’histoire des politiques de lutte contre le cancer et la mobilisation de la société civile à travers les associations de patients ou de proches ;
    • les soins palliatifs et la prise en charge de la fin de vie ;
    • etc.

Cet appel est ouvert aux candidats titulaires d’un Master 2 en sciences humaines et sociales, en épidémiologie/biostatistiques ou en santé publique

  • ils devront être inscrits en 1ère ou en 2ème année de doctorat à la rentrée universitaire 2018-2019 dans une École doctorale d’un établissement d’enseignement supérieur en France ;
  • les candidats inscrits en Master 2 à la rentrée universitaire 2017-2018 doivent avoir soutenu avant le 15 septembre et fournir avant cette date une attestation de soutenance ;
  • les candidats âgés de plus de 30 ans doivent être en mesure de justifier de leur parcours professionnel antérieur ;
  • sont exclus les candidats déjà titulaires d’un doctorat ou étant déjà inscrits en doctorat sur un autre thème.

Plus d’éléments sur la constitution du dossier de candidature et les modalités de sélection dans l’appel à candidature que vous trouverez ici (site de l’INCa) ainsi que le dossier de candidature ou (fichier pdf).

Publicités

Recrutement de 2 post-doctorant·e·s Ined-iPOPS (février 2018)

L’Institut national d’études démographiques (INED) et le laboratoire d’excellence « individu, Population, Société » (iPOPS) lancent un appel à candidatures pour le recrutement de deux post-doctorant·e·s :

  • 1 post-doctorant·e, sur un contrat de 2 ans, pour travailler au sein de l’une des 11 unités de recherche de l’Ined ;
  • 1 post-doctorant·e, sur un contrat de 1 an, pour travailler au sein d’un des laboratoires des partenaires iPOPs.

La recherche proposée dans le cadre de cet appel doit s’inscrire dans les axes thématiques et méthodologiques du Labex iPOPs : dynamiques familiales, vieillissement, inégalités sociales, inégalité de genre, inégalités entre générations, politiques publiques et, plus largement, de l’Ined.

Conditions d’éligibilité :

  • Être titulaire d’un doctorat délivré entre le 15/02/2014 et le
    15/02/2018 dans l’une des disciplines touchant aux sciences de la population;
  • Ne pas avoir été accueilli-e par l’établissement d’accueil demandé durant sa recherche doctorale pour une durée totale supérieure à 6 mois;
  • Avoir le soutien d’un·e chercheur·e référent·e.
  • Aucun critère d’âge ni de nationalité n’est exigé.

La clôture de l’appel aura lieu le 15 février 2018 à midi (heure de Paris). Le dépôt de la candidature est à effectuer sur une plateforme électronique, à l’exclusion de tout autre mode d’acheminement. Le candidat doit créer un compte utilisateur (ici)  et déposer son dossier en ligne à l’adresse suivante : https://apolline.enquete.ined.fr

Toutes les informations sont disponibles sur la page suivante :
https://www.ined.fr/fr/recherche/accueil_post_doctoral/appel-candidature/

Appel à projets de recherche sciences humaines et sociales

L’Association France Parkinson lance son second appel à projet en SHS « dans le domaine du vivre avec la maladie de Parkinson« . Cet appel à projets  vise à augmenter la connaissance et la compréhension des problématiques du quotidien des personnes malades et de leur entourage et permettre l’émergence de solutions.

  • des bourses pour jeunes chercheurs (doctorant en 3ème ou 4ème année de thèse, postdoctorant en 1ère ou 2ème année);
  • des subventions à des équipes de recherche.

 

La date limite de dépôt des dossiers est le 23 février 2018

appel à projet (à découvrir aussi sur  le site de l’Association France Parkinson)

Aide à la mobilité de la jeune recherche 2018

L’Institut du Genre (GIS) a ouvert depuis le 11 décembre 2017 une campagne d’aide à la mobilité internationale à destination des jeunes chercheur·e·s (c’est-à-dire jeunes docteur·e·s et doctorant·e·s). Les candidats doivent relever d’une équipe partenaire du GIS (la liste). Le montant du financement est plafonné à 3000 euros et devra être dépensé en 2018, le versement se faisant à partir de la fin février 2018.

Les candidatures sont à envoyer le 12/02/2018 à minuit au plus tard à l’adresse suivante :

sg-gis-idgenre@mshparisnord.fr

Le dossier de candidature, à retrouver également sur le site de l’Institut du Genre 

 

 

Offre de poste pour un·e chargé·e d’études (niveau doctorat)

L’Association santé éducation et prévention sur les territoires nous a informés d’une offre de poste pour un chargé d’études (niveau doctorat) en CDD de 12 mois.

Le ou La chargé·e d’études sera chargée de la coordination nationale du Diagnostic territorial MSA volet qualitatif. Il s’agit d’une démarche déployée dans toute la France pour repérer des bassins de vie fragile dans l’accès aux soins primaires et mener des actions pour ces accès aux soins. Elle s’inscrit dans l’outil de diagnostic spécifique mis au point par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole, lequel comprend :

  • Un volet quantitatif réalisé par les caisses de MSA
  • Un volet qualitatif réalisé par des stagiaires au sein des caisses de MSA

La coordination nationale vient en appui des Caisses de Mutualité Sociale Agricole et des stagiaires de niveau M2 qui seront recrutés par les caisses de MSA pour réaliser le volet qualitatif, selon un cahier des charges prédéfini.
Lire la suite