Vient de paraître

Ebola, géographie d’une crise sanitaire, 1994-2005, par Clélia Gasquet-Blanchard, Rennes: PUR, 2016

CaptureÀ travers l’analyse d’épidémies ayant sévi au Gabon et en République du Congo, ce livre développe une approche visant à « dénaturaliser » les épidémies de fièvre hémorragique à virus Ebola (FHVE). Que l’on convoque la notion de risque ou que l’on inspecte les interventions humanitaires associées à la gestion des épidémies de FHVE, celles-ci sous-tendent des enjeux de pouvoir et de représentations prégnants qui structurent la géographie sociale de cette maladie. (Préface de Emmanuel Éliot et Anne-Cécile Hoyez. Avec le soutien du laboratoire ESO de l’université Rennes 2)

Vivre après un cancer. Favoriser le soin de soi, par Jean-Cristophe Mino  et Céline Lefève, Paris, Dunod, 2016

9782100745869-001-TLe cancer se soigne de mieux en mieux. On n’en sort toutefois jamais indemne. Comme pour toute maladie grave ou pour toute maladie chronique, la vie pendant et après apparaît comme une « épreuve de soi », qui transforme notre rapport à l’existence et oblige la personne à redéfinir pour elle-même un nouvel état « normal » de santé. En s’appuyant sur le témoignage de femmes ayant traversé l’épreuve du cancer du sein, les auteurs proposent une approche dynamique et compréhensive de la maladie et de ses conséquences pour faciliter et soutenir, après traitement, « un soin de soi » auprès des patients, de leur entourage et des professionnels de la santé.

Publicités
Le Collectif Contrast, un collectif qui rassemble des chercheurs de différentes disciplines (sociologie, droit, philosophie) dans le but d’étudier les recompositions des régulations des pratiques contraignantes dans le soin, tout particulièrement dans le domaine de la santé mentale, et les formes prises par le recueil du consentement, organise deux séminaires les 6 et 7 avril prochain :